Rééquilibrez votre portefeuille

Quand vous avez commencé à composer votre portefeuille, vous n’avez peut-être pas vraiment pensé à pondérer vos placements. Or, les portefeuilles évoluent au fil des ans. Certains placements peuvent vous rapporter plus et d’autres moins. Par exemple, un portefeuille dont la répartition est initialement de 50/50 (la moitié en actions et l’autre moitié en obligations) peut facilement dériver vers les 60/40 si le marché boursier affiche un bon rendement.

Dans ce cas, la plupart des investisseurs sont enchantés et gardent leurs actions, qui sont plus rentables. Or, quand un portefeuille évolue, le profil de risque en fait autant : à la longue, un portefeuille sûr peut devenir risqué; l’inverse est tout aussi vrai. Vous pouvez finalement vous retrouver avec un portefeuille très différent que celui que vous aviez planifié et vous exposer à plus de risques ou réaliser des rendements inférieurs à ceux auxquels vous vous attendez.

Acheter et vendre des titres pour redonner à votre portefeuille sa composition d’origine constitue ce qu’on appelle le rééquilibrage. En règle générale, le rééquilibrage consiste à vendre certains titres rentables et à réaffecter vos fonds à d’autres placements que vous convoitez toujours autant, mais qui n’ont pas donné de bons résultats récemment. Bien que cela puisse paraître contradictoire, le rééquilibrage peut éventuellement relancer les rendements d’un portefeuille sur un marché volatil.

Voici un exemple dans lequel nous comparons deux placements : le placement A et le placement B. Durant une année, le placement A offre un rendement de 20 % et le placement B accuse une perte de 10 %. L’année suivante, les rendements du placement B montent de 20 % et le placement A perd 10 %. Supposons que vous avez investi 5 000 $ dans chaque placement :

Année Placement A Évolution du placement A Placement B Évolution du placement B
0 5 000 $ 0% $5,000 0 %
1 6 000 $ +1 000 $ (+20 %) $4,500 -500 $ (-10 %)
2 5 400 $ -600 $ (-10 %) $5,400 +900 $ (+20 %)
Total 10 800 $
Gain 8 %

Dans cet exemple, vous auriez réalisé un gain de 800 $ (8 %) sur vos placements. Or, si vous aviez pris les bénéfices sur le placement A à la fin de l’année 1 et que vous les aviez réaffectés au placement B, vous auriez gagné 950 $ (soit 9,5 %, ou 19 % de plus que le portefeuille non rééquilibré).

Année Placement A Évolution du placement A Placement B Évolution du placement B
0 5 000 $ 0 % 5 000 $ 0 %
1 6 000 $ +1 000 $ (+20 %) 4 500 $ -500 $ (-10 %)
Rééquilibrage 5 500 $ -500 $ (-1 000 $ * 50 %) 5 000 $ +500 $ (+1 000 $* 50 %)
2 4 950 $ -550 $ (-10 %) 6 000 $ $1 000 $ (+20 %)
Total 10 950 $
Gain 9,5 %

Le rééquilibrage vous permet de mieux faire fructifier vos placements : en prenant la moitié des bénéfices (500 $) sur le placement A et en les consacrant au placement B à la fin de l’année 1, vous avez investi désormais plus dans le placement B alors qu’il baisse. Le rééquilibrage permet de vous assurer que vous ne « placez » pas tous vos œufs dans le même panier parce que vous avez vu trop grand.

Il va de soi que dans cet exemple, le scénario optimiste aurait consisté à tout investir dans le placement A dès la première année, puis à tout réinvestir dans le placement B dans la deuxième année. Malheureusement, ce degré de certitude n’existe tout simplement pas dans la réalité. Puisqu’on ne peut pas toujours savoir quels sont les titres qui rapporteront le plus, le rééquilibrage est une méthode qui permet de couvrir assez bien les placements. Et puisque les portefeuilles peuvent se déséquilibrer à la longue, le rééquilibrage permet de vous assurer que votre portefeuille cadre de nouveau avec vos plans d’investissement à l’origine.

Si la pondération de votre portefeuille a dérivé par rapport à votre plan d’investissement, il est peut-être temps de le rééquilibrer. Ouvrez une session pour accéder à votre compte Scotia iTRADEMD pour évaluer votre portefeuille. 

Vous n'avez pas de compte? Ouvrez-en un maintenant.