Glossaire

Pour mieux connaître la terminologie de la négociation


 

Vous n'êtes pas sûr du sens d'un terme ou d'une expression propre au domaine de la négociation?

Vous trouverez ici la définition des termes employés dans l'ensemble du site Scotia iTRADEMD.


A

À RÉVOCATION

Désigne un ordre d'achat ou de vente d'un titre, l'ordre demeurant valable jusqu'à révocation. Les maisons de courtage fixent généralement une limite de 30 à 60 jours, au terme de laquelle l'ordre expire s'il n'est pas renouvelé.

ACCAPARER UN MARCHÉ

Acheter une proportion suffisante de l'offre d'une marchandise ou d'un titre pour en manipuler le cours.

ACCEPTATION BANCAIRE

Placement sous forme de crédit à court terme créé par une entreprise non financière et garanti par une banque quant au paiement. Les acceptations sont négociées à escompte par rapport à la valeur nominale, sur le marché secondaire. Il s'agit d'un placement courant dans les fonds du marché monétaire.

ACHAT

Acquisition d'une participation donnant le contrôle (ou d'un pourcentage des actions) d'une société. Une acquisition par emprunt est effectuée à l'aide de fonds empruntés.

ACHAT DE LIQUIDATION

Opération par laquelle l'acheteur vise à liquider tout ou partie d'une position vendeur d'une action ou d'une série données d'options.

ACHAT INITIAL

Opération par laquelle l'acquéreur a l'intention de créer ou d'augmenter une position à couvert dans une série d'options donnée.

ACHAT MINIMUM

Pour des fonds de placement, montant requis pour ouvrir un nouveau compte (achat initial minimum) ou pour effectuer un dépôt dans un compte existant (achat additionnel minimum). Ces montants minimums peuvent être moins élevés pour les acheteurs qui participent à un programme d'achat automatique.

ACTIF À COURT TERME

Valeur des espèces, débiteurs, stocks, titres négociables et autres éléments d'actif susceptibles d'être convertis en espèces dans l'année.

ACTIF À LONG TERME

Valeur des terrains, bâtiments et autres biens en immobilisations, moins l'amortissement. Il s'agit d'un poste des registres d'une société, qui est généralement inscrit à la valeur d'acquisition, et qui ne reflète donc pas nécessairement la valeur marchande de l'actif.

ACTION

Certificat ou inscription comptable représentant la propriété d'une société ou d'une entité similaire.

ACTION PRIVILÉGIÉE

Titre de propriété dans une société accordant au porteur certains droits de réclamation, prioritaires par rapport aux droits des actionnaires ordinaires, sur le bénéfice et généralement sur l'actif en cas de liquidation; la majorité des actions privilégiées versent un dividende fixe, établi selon un montant ou un pourcentage de la valeur nominale; en général, les actions privilégiées ne donnent pas droit de vote.

ACTIONS D'ADMINISTRATEURS/DE PERSONNES LIÉES

Pourcentage des actions détenues par des personnes liées de près à une société, selon la définition de la Securities and Exchange Commission. Une partie de ces pourcentages est souvent comprise dans les titres détenus par des institutions, de sorte que le total des pourcentages peut dépasser 100. Il y a chevauchement car les institutions acquièrent parfois suffisamment d'actions pour être considérées comme étant liées de près à la société par la SEC.

ACTIONS DITES «BULLETIN BOARD»

Certaines actions dont la négociation n'est pas officiellement autorisée pour le système NASDAQ, dont la liste est publiée quotidiennement par le National Quotation Bureau dans un document appelé «pink sheets». Les cours indiqués pour ces actions ne reflètent pas toujours exactement les conditions les plus récentes du marché des actions en question.

ALPHA

Mesure du risque de sélection (aussi désigné risque résiduel) d'un fonds de placement par rapport au marché. Une mesure alpha positive correspond au rendement supplémentaire accordé à l'investisseur qui court un risque, au lieu d'accepter le rendement du marché. Par exemple, un alpha de 0,4 signifie que le rendement du fonds a surpassé le rendement estimatif du marché de 0,4 pour cent; -0,6 signifie que le rendement mensuel du fonds était inférieur de 0,6 pour cent à celui qui aurait été prévu uniquement à partir de l'évolution du marché.

AMORTISSEMENT

Charge n'affectant pas les liquidités constituant une source de liquidités libres; somme affectée au cours de la période pour amortir le coût d'acquisition d'immobilisations sur la durée de la vie utile de celles-ci.

ANALYSTE

Employé d'une maison de courtage ou de gestion de fonds qui étudie les sociétés et formule des recommandations d'achat et de vente de leurs actions. La majorité se spécialise dans un secteur donné.

ARBITRAGE

Opération visant à tirer profit de la disparité du cours d'un titre négocié sur plus d'une bourse.

ASSIGNATION

Réception d'un avis de levée par le vendeur d'options qui lui impose la vente (dans le cas d'une option d'achat) ou l'achat (dans le cas d'une option de vente) du titre sous-jacent au prix de levée précisé.

ATTAQUE DES BAISSIERS

Situation où les négociants d'envergure vendent des positions dans le but de faire tomber les cours.

AU JEU

Une option est au jeu si son prix de levée est égal au cours du marché du titre sous-jacent. Ainsi, si l'action xyz est négociée à 54, l'option xyz 54 est au jeu.

AUTORÉGRESSION

Technique utilisant les données antérieures pour prédire les données futures.

AUTRES ÉLÉMENTS D'ACTIF À COURT TERME

Valeur de l'actif hors trésorerie, y compris les frais payés d'avance et les débiteurs, échéant à moins d'un an.

AUTRES ÉLÉMENTS DE PASSIF À COURT TERME

Valeur des contrats de location, des avantages sociaux futurs, des impôts reportés et des autres obligations ne nécessitant pas le versement d'intérêts, mais qui doivent être payés à plus d'un an.

AUTRES SOURCES

Montant des fonds générés par l'exploitation au cours de la période, par d'autres sources que l'amortissement et les impôts reportés; font partie du calcul des flux de trésorerie disponibles.

AVOIR DES ACTIONNAIRES ORDINAIRES

Valeur des actions ordinaires en circulation, à la valeur nominale, plus les bénéfices non répartis. On dit aussi avoir des actionnaires ou encore capitaux propres.

B

BAISSIER

Investisseur qui croit qu'une action ou le marché boursier diminuera. Un marché baissier est une période prolongée de chute des cours, généralement d'au moins 20 pour cent.

BAS

Cours (intrajournalier) le plus faible d'une action au cours d'une période donnée.

BÉNÉFICE

Bénéfice net d'une société pour la période considérée.

BÉNÉFICE NET

Bénéfice global d'une société, reflétant le chiffre d'affaires duquel ont été soustraits les charges d'exploitation, l'amortissement, les intérêts, les impôts et les autres charges.

BÉNÉFICE PAR ACTION (BPA)

Également désigné par l'expression bénéfice premier par action; bénéfice net des 12 derniers mois, divisé par le nombre d'actions ordinaires en circulation, selon les données présentées par la société. On utilise fréquemment le nombre moyen pondéré d'actions en circulation pendant la période considérée.

BOURSE

Marché où sont négociés des actions, options et contrats à terme visant des actions, obligations, marchandises et indices. Les principales Bourses canadiennes sont la Bourse de Toronto (TSX) et la Bourse de croissance TSX. Les principales Bourses américaines sont la Bourse de New York (NYSE), l'American Stock Exchange (AMEX) et la National Association of Securities Dealers (NASDAQ).

BRUIT

Fluctuations des cours et des volumes susceptibles de fausser l'interprétation de l'évolution des marchés.

C

CAPITAUX PROPRES

Valeur de l'avoir des actionnaires ordinaires d'une société, selon son bilan.

CERTIFICAT AMÉRICAIN D'ACTIONS ÉTRANGÈRES

Certificat émis par une banque dépositaire américaine et représentant des actions étrangères détenues par la banque, généralement par l'intermédiaire d'une succursale ou d'une banque correspondante dans le pays d'origine. Un tel certificat peut représenter une fraction d'une action, une action ou plusieurs actions d'une société étrangère. Si les certificats sont parrainés, la société présente de l'information financière et d'autres types d'aide à la banque et peut financer l'administration des certificats. Les certificats non parrainés ne sont pas admissibles à cette aide. Les certificats américains d'actions étrangères comportent les mêmes risques d'ordre politique, économique et monétaire que les actions étrangères sous-jacentes. Les cours des deux titres, calculés en fonction d'un ratio, sont tenus essentiellement égaux par arbitrage. Les actions de dépositaire américain constituent une forme d'attestation semblable.

CHIFFRE D'AFFAIRES TOTAL

Total des ventes et des autres produits de la période considérée.

COEFFICIENT BÊTA (ACTIONS)

Mesure du risque d'une action par rapport au marché; un bêta de 0,7 signifie qu'il est probable qu'une action augmentera ou diminuera de 70 pour cent par rapport à l'évolution du marché; 1,3 signifie que l'action augmentera ou diminuera probablement de 30 pour cent de plus que le marché.

COEFFICIENT BÊTA (FONDS DE PLACEMENT)

Mesure du risque d'un fonds par rapport au marché; un bêta de 0,7 signifie qu'il est probable que le rendement total du fonds augmentera ou diminuera de 70 pour cent par rapport à l'évolution du marché; 1,3 signifie que le rendement total augmentera ou diminuera probablement de 30 pour cent de plus que le marché.

COMMISSION DE RACHAT

Commission facturée par un fonds de placement lors du rachat de parts. Par exemple, une commission de rachat de 2 pour cent à la vente de parts d'une valeur de 1 000 $ donnera lieu au paiement de 980 $ (soit 98 pour cent de la valeur) à l'investisseur; ces frais peuvent diminuer ou être éliminés lorsque les actions sont détenues pendant une période prolongée.

COMMISSION DE VENTE

Frais imputés par un fonds commun de placement lors de l'achat de parts, généralement payés sous forme de commission à un agent comme un conseiller financier, qui est ainsi rémunéré pour l'aide qu'il apporte à un investisseur; cette commission représente la différence, le cas échéant, entre le prix d'achat d'une part et sa valeur liquidative.

COMMISSION

Droit payé à un courtier pour l'exécution d'une opération, en fonction du nombre d'actions, d'obligations, d'options et de leur valeur en dollars. En 1975, la déréglementation a vu apparaître les courtiers à escompte, dont les commissions sont moindres que celles des courtiers de plein exercice. Ces derniers offrent des conseils et disposent, en général, d'analystes salariés qui suivent des secteurs d'activité en particulier. Les courtiers escompte exécutent tout simplement l'ordre des clients, généralement sans offrir de conseils sur un titre.

COMPORTEMENT DIFFÉRENTIEL

Évolution du cours d'une action au cours de l'année précédente, par rapport à un indice boursier (p. ex. S&P 500); une valeur inférieure à 1,0 signifie que l'action est relativement faible par rapport à l'évolution des cours; une valeur supérieure à 1,0 signifie que l'action a été relativement forte au cours de l'année; la formule du comportement différentiel est la suivante : [cours actuel de l'action/cours il y a un an] [indice S&P 500 actuel/indice S&P 500 il y a un an].

COMPTE SUR MARGE (ACTIONS)

Compte permettant l'achat d'actions en contrepartie d'une somme au comptant et d'un prêt. Le prêt du compte sur marge est nanti par les actions et, si le cours de l'action diminue suffisamment, le détenteur est prié soit d'ajouter du comptant, soit de vendre une partie des actions. Les marges minimales sont fixées par les autorités de réglementation, mais les exigences et les intérêts peuvent varier selon les courtiers et les négociants.

CONFIRMATION

Relevé écrit où figure toute opération conclue sur les marchés des valeurs mobilières; la confirmation est transmise immédiatement après l'exécution d'une opération et indique la date de règlement, les conditions, la commission, etc.

CONTRAT À TERME

Entente d'achat ou de vente d'un nombre donné d'actions au cours d'un mois futur établi, à un prix convenu entre l'acheteur et le vendeur. Les contrats eux-mêmes sont souvent négociés sur le marché à terme. Un contrat à terme se distingue d'une option en ce que l'option correspond au droit d'achat ou de vente, alors que le contrat à terme est une promesse de conclusion d'une opération.

CONVERGENCE

Mouvement du cours d'un contrat à terme vers le prix de la valeur sous-jacente; au début, le prix du contrat est plus élevé en raison de la valeur-temps, mais au fur et à mesure que le contrat s'approche de l'échéance, le cours du contrat à terme et le prix au comptant convergent.

COUPON

Taux d'intérêt annuel sur la valeur nominale d'une obligation que l'émetteur de l'obligation promet de payer au porteur (syn. : taux d'intérêt nominal). Partie de l'obligation qui procure au porteur un versement d'intérêts à un taux prédéterminé. Le taux indiqué est annuel, mais les intérêts sont habituellement versés semestriellement. Certificat rattaché à une obligation et attestant des intérêts exigibles à une date de versement.

COURS ACHETEUR

Prix maximal qu'un acheteur ou négociateur éventuel est disposé à payer.

COURS

Prix d'une action ordinaire à la date indiquée. Les hauts et les bas sont fondés sur les cours intrajournaliers les plus élevés et les plus faibles.

COURS VENDEUR

Cours auquel un négociateur est prêt à vendre des titres.

COÛT DE BASE

Prix payé pour un titre, majoré de toutes les dépenses accessoires. Sert à établir le gain ou la perte en capital aux fins de l'impôt lorsque les actions sont vendues.

COUVERTURE

Stratégie destinée à réduire le risque de placement par le recours à des options d'achat et de vente, à la vente à découvert ou à des contrats à terme. Une couverture peut servir à garantir des profits existants. Elle vise à atténuer la volatilité éventuelle d'un portefeuille en réduisant le risque de perte.

CTI

Abréviation de Classification type des industries; chaque code de 4 chiffres représente un secteur d'activité précis.

CYCLE D'ÉCHÉANCE

Se rapporte aux dates auxquelles les options visant un titre donné arrivent à échéance. Une option est placée dans l'un de trois cycles : le cycle de janvier, le cycle de février ou le cycle de mars. À toute date donnée, une option fera l'objet de contrats comportant quatre dates d'expiration, soit deux dans des mois qui se suivent et deux dans des mois plus éloignés.

CYCLE DU MARCHÉ

Période entre les deux hauts ou bas les plus récents de l'indice S&P 500, montrant le rendement net d'un fonds lors d'un marché haussier et d'un marché baissier. Le cycle du marché est complet lorsque l'indice S&P est inférieur de 15 pour cent au sommet atteint ou supérieur de 15 pour cent au creux (mettant fin à un marché à la baisse). Les dates du dernier cycle du marché s'établissent comme suit : du 4 décembre 1987 au 11 octobre 1990 (de bas à bas).

D

DATE D'EXPIRATION

Dernier jour (dans le cas d'une option du type américain) ou seul jour (dans le cas d'une option du type européen) où une option peut être levée. Dans le cas des options sur actions, il s'agit du samedi qui suit immédiatement le troisième vendredi du mois d'expiration; les firmes de courtage peuvent toutefois fixer une date limite antérieure avant laquelle le détenteur doit donner avis de son intention de lever l'option. Si le vendredi est un jour férié, la dernière séance de négociation est le jeudi précédent.

DATE DE CLÔTURE DES REGISTRES

Date à laquelle un actionnaire doit officiellement détenir des actions pour avoir droit au dividende. Par exemple, une société peut déclarer le 1er novembre un dividende payable le 1er décembre aux actionnaires inscrits le 15 novembre. Lorsqu'une opération est exécutée, l'investisseur devient le porteur inscrit pour le règlement, qui requiert actuellement trois jours ouvrables dans le cas d'actions.

DATE DE DÉCLARATION

Date à laquelle le conseil d'administration d'une société se réunit et annonce la date et le montant du prochain dividende.

DATE DE RÈGLEMENT

Date à laquelle une opération est réglée; dans le cas d'actions, le règlement survient trois jours ouvrables après l'opération.

Pour les titres à revenu fixe, les dates de règlement sont les suivantes :

  • Bons du Trésor et papier commercial du Canada et des États-Unis : T+1.
  • Obligations du gouvernement du Canada ayant une durée à l'échéance restante de trois ans ou moins : T+2.
  • Tous les autres instruments à revenu fixe, y compris les obligations à coupons détachés : T+3.

DATE DE VERSEMENT

Date à laquelle un dividende déclaré ou des intérêts sur obligation doivent être versés.

DATE D'OPÉRATION

Date à laquelle survient une opération; les opérations sont généralement réglées (payées) de un à trois jours ouvrables après la date d'opération. Dans le cas des actions, le règlement survient généralement trois jours ouvrables après l'opération.

DATE EX-DIVIDENDE

Premier jour de bourse où le vendeur, plutôt que l'acheteur, d'une action a droit au versement du dividende annoncé le plus récemment. Un X est ajouté à l'inscription d'une action ex-dividende dans les cotes publiées dans les journaux.

DÉPENSES EN CAPITAL

Somme utilisée pendant une période donnée pour l'acquisition ou l'amélioration de biens à long terme, comme des terrains, des bâtiments et du matériel.

DETTE À LONG TERME

Valeurs des créances à plus d'un an nécessitant le versement d'intérêts.

DISTRIBUTION

Paiement tiré des fonds ou des liquidités d'une société; peut inclure les dividendes provenant du bénéfice, les gains en capital tirés de la vente de titres en portefeuille et le remboursement de capital. Une distribution peut être effectuée par chèque ou par un placement en actions additionnelles. Les fonds sont tenus de distribuer les gains en capital (le cas échéant) aux détenteurs au moins une fois l'an. Certaines sociétés offrent des régimes de réinvestissement des dividendes.

DIVERGENCE

Situation où deux indices ou plus ne manifestent pas les mêmes tendances.

DIVIDENDE

Distribution aux actionnaires d'une partie du bénéfice, des liquidités ou du capital d'une société, soit sous forme d'espèces ou d'actions additionnelles.

DIVIDENDE EN ACTIONS

Versement d'un dividende sous forme d'actions plutôt que d'espèces, le dividende en actions peut se composer d'actions additionnelles de la société ou d'actions d'une filiale par suite d'une scission au profit des actionnaires. Les dividendes en actions servent souvent à conserver l'argent nécessaire à l'exploitation de l'entreprise. Contrairement au dividende en espèces, le dividende en actions n'est imposé qu'au moment de la vente des actions.

DIVIDENDE EN ESPÈCES

Dividende payé au comptant aux actionnaires d'une société; ce montant est généralement fondé sur la rentabilité et est imposable à titre de revenu; une distribution en espèces peut inclure des gains en capital et un remboursement du capital, en plus du dividende.

DIVIDENDE PRÉVISIBLE

Montant total de dividende qui serait versé sur une action pendant les 12 prochains mois si chaque dividende était égal au dividende le plus récent; généralement représenté par la lettre e dans les tableaux.

DIVIDENDES PAR ACTION

Dividendes versés depuis 12 mois, divisés par le nombre d'actions ordinaires en circulation, selon les données présentées par la société. Le nombre d'actions correspond souvent à la moyenne pondérée des actions en circulation pendant la période considérée.

E

ÉCART

Différence entre le coût estimatif et le coût réel d'une opération; provient généralement de l'évolution de la fourchette des cours et de la commission.

ÉCHÉANCE MOYENNE

Le délai moyen jusqu'à l'échéance des titres détenus par un fonds de placement. Les variations des taux d'intérêt se répercutent davantage sur les fonds dont l'échéance moyenne est plus élevée.

ÉCHÉANCE; DATE D'ÉCHÉANCE

Date à laquelle un titre arrive à échéance, soit le jour où l'émetteur doit rembourser le montant emprunté plus les intérêts au porteur.

ÉMETTEUR

Entité (administration publique ou société) qui emprunte le capital et est tenue de rembourser le porteur de l'obligation.

ÉMISSION DE DROITS

Action d'émettre aux actionnaires actuels des droits qui leur permettent de souscrire des actions additionnelles, généralement à escompte par rapport au cours du marché; la participation des actionnaires qui n'exercent pas ces droits est généralement diluée. Les droits peuvent souvent être cédés, permettant ainsi au porteur de les vendre sur le marché libre à d'autres investisseurs souhaitant les exercer; les émissions de droits sont courantes dans les sociétés d'investissement à capital fixe, qui ne peuvent émettre des actions ordinaires autrement.

EN JEU

Une option d'achat est en jeu si son prix de levée est inférieur au cours du marché du titre sous-jacent. Une option de vente est en jeu si son prix de levée est supérieur au cours du marché du titre sous-jacent. Par exemple, une option d'achat sur xyz assortie d'un prix de levée de 52 est en jeu lorsque le titre xyz est négocié à au moins 52 1/8 et une option de vente sur xyz assortie d'un prix de levée de 52 est en jeu lorsque le titre xyz est négocié à 51 7/8 ou moins.

ESPÈCES ET QUASI-ESPÈCES

Valeur des biens qui peuvent être convertis immédiatement en espèces, selon les résultats déclarés par une société; inclut généralement les comptes bancaires et titres négociables, tels que les obligations du gouvernement et les acceptations bancaires; au bilan, les quasi-espèces comprennent les titres (p. ex. les effets) échéant en deçà de 90 jours.

ÉVOLUTION DE LA SITUATION FINANCIÈRE

Sources de fonds provenant de l'exploitation interne et qui modifient la situation financière d'une société : amortissement, impôts reportés, autres sources et dépenses en capital.

EXÉCUTION

Processus de mise en œuvre d'un ordre d'achat ou de vente de titres; après l'exécution d'une opération, elle est indiquée dans un rapport de confirmation; le règlement (paiement et transfert de propriété) survient au Canada dans les trois jours suivant l'exécution d'un ordre.

EXIGENCE DE COUVERTURE (OPTIONS)

Montant comptant qu'un vendeur d'une option à découvert est tenu de déposer et de maintenir pour couvrir l'évaluation de sa position quotidienne et les variations de cours intrajournaliers prévisibles

F

FAMILLE DE FONDS

Société de gestion qui administre ou vend les parts d'un fonds; les familles de fonds offrent souvent des parts de plusieurs fonds caractérisés par des objectifs de placement distincts.

FLUX DE TRÉSORERIE

En placement, représentent le bénéfice avant l'amortissement et les charges hors trésorerie. Les flux de trésorerie provenant de l'exploitation des fiducies immobilières et autres sociétés de placement sont importants, car ils indiquent la capacité de l'entité de payer des dividendes.

FONDS AVEC FRAIS D'ACQUISITION

Fonds de placement dont les parts sont vendues à un prix qui inclut une commission de vente - souvent entre 4 pour cent et 8 pour cent du montant net. Certains fonds sans frais d'acquisition comportent des frais de distribution, habituellement de 0,25 pour cent, conformément à l'alinéa 12b1 de l'Investment Company Act des États-Unis. Un véritable fonds sans frais ne comporte ni de commission de vente, ni de frais selon l'alinéa 12b1. Le paiement de frais implique que l'acquéreur reçoit des conseils de placement ou un autre service.

FONDS COMMUN DE PLACEMENT

Société de placement à capital variable qui réunit l'argent des investisseurs afin de faire des placements dans une grande variété d'actions, d'obligations ou d'autres titres. Un fonds commun de placement émet et rachète des parts en fonction de la demande et la valeur de rachat de chaque part correspond à la valeur liquidative moins, dans certains cas, les frais prélevés au rachat.

FONDS DU MARCHÉ MONÉTAIRE

Fonds de placement qui investit uniquement dans des titres à court terme comme les acceptations bancaires, le papier commercial, les ententes de rachat et les bons du Trésor. La valeur liquidative du titre est maintenue à 1,00 $. Ces fonds ne comportent pas d'assurance fédérale, mais le portefeuille peut se composer de titres garantis ou faire l'objet de la protection d'un assureur privé.

FONDS NÉGOCIÉ EN BOURSE (FNB)

Titre qui reproduit la performance d'un indice, d'une marchandise ou d'un panier d'actifs comme un fonds indiciel mais qui se négocie en Bourse comme une action. Les FNB voient leurs cours fluctuer toute la journée au gré des achats et des ventes.

FONDS SANS FRAIS D'ACQUISITION

Fonds commun de placement dont les parts sont vendues sans frais d'achat; il peut toutefois y avoir d'autres frais de distribution. Un véritable fonds sans frais d'acquisition n'impose ni de frais d'acquisition, ni de frais de distribution.

FOURCHETTE DE NÉGOCIATION

Écart entre le cours le plus élevé et le cours le moins élevé d'une période donnée; dans le cas de marchandises, il s'agit de l'écart entre les cours extrêmes établis par la Bourse pour une marchandise donnée pour un jour de bourse.

FOURCHETTE

Différence entre le cours haut et le cours bas d'une période donnée.

G

GAIN EN CAPITAL

Lorsqu'un profit est réalisé à la vente de titres, il s'agit de la différence entre le prix net de la vente des titres et leur coût net ou prix de base; la vente des titres à un montant inférieur à leur coût donne lieu à une perte en capital.

GRAPHIQUE CHIFFRÉ

Graphique d'unités de prix qui ne tient compte que des variations en nombre entier des prix, par exemple une variation de 2 points. Les graphiques chiffrés ne tiennent pas compte de l'élément temps et servent uniquement à enregistrer les variations de prix.

H

HAUSSIER

Investisseur qui estime que le marché est en hausse.

HAUT

Cours intrajournalier le plus élevé d'un titre sur les 52 semaines précédentes, redressé en fonction des fractionnements et regroupements.

HORS-JEU

Désigne, dans le cas d'une option d'achat, un prix de levée supérieur au cours du titre sous-jacent et, dans le cas d'une option de vente, un prix de levée inférieur au cours du titre sous-jacent.

I

IMPÔTS REPORTÉS

Charge n'affectant pas les liquidités constituant une source de flux de trésorerie disponibles; somme affectée au cours de la période au titre des dettes fiscales qui n'ont pas encore été payées.

INDICATEUR DE FLUCTUATION MINIMALE

Indicateur boursier fondé sur le nombre d'actions dont la dernière opération manifestait une fluctuation à la hausse ou à la baisse; sert d'indicateur psychologique visant à tenter de prédire la tendance du marché.

INDICATEUR DE SURACHAT/SURVENTE

Indicateur qui tente d'établir à quel moment la variation des cours a été trop importante et trop rapide, à la hausse ou à la baisse, les rendant ainsi vulnérables à une réaction.

INDICE DE CONFIANCE

Mesure de la confiance des investisseurs dans l'économie et le marché des valeurs mobilières. Un indice de confiance faible ou à la baisse est interprété comme un indicateur baissier par de nombreux analystes techniques.

INDICE

Moyenne arithmétique d'actions choisies destinée à représenter le comportement du marché ou de l'une de ses parties. Le très réputé indice Dow Jones des valeurs industrielles en constitue un bon exemple. Pour le calculer, on fait le total du cours de chacune des 30 actions de l'indice, puis on divise le résultat par un diviseur prédéterminé.

INSTRUMENT DÉRIVÉ

Titre financier comme une option ou un contrat à terme, dont la valeur dépend en partie de la valeur et des caractéristiques d'un titre sous-jacent.

INTÉRÊTS COURUS

Intérêts exigibles à partir de la date d'émission ou de la dernière date de versement des intérêts jusqu'à la date de règlement du titre. Intérêts qui se sont accumulés sur une obligation depuis la plus récente date de versement des intérêts. L'acheteur du titre paie les intérêts courus à l'acheteur et touche un versement d'intérêts complet à la date de versement suivante.

L

LEVÉE

Exercice du droit du porteur d'une option d'acheter (dans le cas d'une option d'achat) ou de vendre (dans le cas d'une option de vente) le titre sous-jacent.

M

MARCHÉ HAUSSIER

Marché qui manifeste une tendance constante à la hausse.

MARCHÉ PRIMAIRE

Les premiers acheteurs d'un titre nouvellement émis font l'acquisition sur le marché primaire; toutes les opérations suivantes sont effectuées sur le marché secondaire.

MARCHÉ SECONDAIRE

Marché au sein duquel il est possible de vendre ou d'acheter des titres déjà détenus; la majorité des opérations boursières sont conclues sur le marché secondaire; la Bourse de New York et d'autres Bourses, ainsi que les marchés des obligations constituent des marchés secondaires.

MARGE BRUTE D'AUTOFINANCEMENT (MBA)

Montant utilisé par les fiducies immobilières et autres sociétés de placement pour définir les fonds tirés des opérations de fiducie; correspond au bénéfice plus l'amortissement. On trouve de plus en plus le terme apparenté Fonds disponibles pour la distribution (FDD), pour désigner la MBA moins les investissements de capital dans les biens de fiducie et l'amortissement des hypothèques.

MOYENNE MOBILE

Utilisée dans des graphiques et en analyse technique, la moyenne des cours de titres ou de marchandises, calculée pour une période aussi brève que quelques jours ou aussi longue que plusieurs années, faisant ressortir les tendances de la période visée. Comme chaque nouvelle variable est prise en compte dans la moyenne, la dernière de la série est supprimée.

MULTIPLICATION DES OPÉRATIONS

Opérations excessives effectuées dans le compte d'un client dans le but d'augmenter les commissions versées au courtier.

N

NÉGOCIATION INFORMATISÉE

Opérations fondées sur des instructions de programmes informatisés; elles passent généralement directement de l'ordinateur du négociant au système informatique de la Bourse et sont automatiquement exécutées.

NIVEAU DE CONFIANCE

Degré d'assurance qu'un taux donné de défaillances ne sera pas dépassé.

NUMÉRO CUSIP

Numéro attribué par le Committee on Uniform Security Identification Procedures, créé sous les auspices de l'American Bankers Association en vue de mettre au point une méthode uniforme de désignation des titres émis par les municipalités, les administrations publiques et les sociétés.

O

OBJECTIF (FONDS DE PLACEMENT)

Type de stratégie de placement d'un fonds, selon le prospectus. Il existe plus de 20 catégories normalisées.

OBLIGATION

Reconnaissance de dette d'un emprunteur qui a accepté de payer un taux d'intérêt déterminé, habituellement pour une période définie, à la fin de laquelle la dette est remboursée. Légalement, des biens sont affectés en garantie du remboursement de l'emprunt. En pratique, le terme sert à désigner n'importe quelle sorte de dette à terme, garantie ou non.

OPÉRATION

Transaction verbale ou électronique en vertu de laquelle une partie achète un titre d'une autre partie; une fois l'opération conclue, elle est dite finale et le règlement survient trois jours ouvrables plus tard.

OPÉRATIONS HORS SÉANCE

Opérations effectuées aux Bourses électroniques avant ou après les heures de négociation ordinaires. Habituellement, le volume d'opérations est plus restreint que durant les heures de négociation ordinaires. Appelez notre Service à la clientèle au 1-888-873-3388 pour obtenir davantage de renseignements au sujet des opérations hors séance.

OPTION

Contrat accordant à l'acquéreur le droit, mais non l'obligation, d'acheter ou de vendre des titres à un prix établi au plus tard à une date donnée. Les investisseurs, et non les sociétés, émettent les options. Les investisseurs qui acquièrent une option d'achat prennent le pari que l'action vaudra plus que le prix établi de l'option (prix de levée), plus le prix qu'ils ont payé pour l'option. Les acheteurs d'une option de vente croient que le cours de l'action diminuera au-dessous du prix d'option.

OPTION D'ACHAT À COUVERT

Position couverte d'option d'achat, où le vendeur détient le nombre d'actions du capital-actions sous-jacent représenté par le contrat d'option; les options couvertes limitent généralement le risque du vendeur, car il n'a pas alors à acheter les actions au cours du marché si le porteur de l'option décide de la lever.

OPTION D'ACHAT À DÉCOUVERT

Position d'option d'achat non couverte, où le vendeur ne détient pas les actions sous-jacentes représentées par ses contrats d'options; ce type d'option est beaucoup plus risqué pour le vendeur qu'une option d'achat à couvert, où le vendeur détient les actions sous-jacentes. Si l'acheteur lève l'option d'achat, le vendeur pourrait être forcé d'acheter les actions au cours du marché.

OPTION D'ACHAT

Contrat d'option donnant au porteur le droit (mais non l'obligation) d'acheter, et obligeant le vendeur de l'option de vendre, un nombre précisé d'actions du capital-actions sous-jacent au prix de levée stipulé, au plus tard à la date d'expiration du contrat.

OPTION DE VENTE À COUVERT

Position couverte d'option de vente, où le vendeur a aussi couvert les actions correspondantes ou a déposé, dans un compte au comptant, des espèces ou quasi-espèces égales à la valeur de levée de l'option; le risque du vendeur de l'option est alors restreint, car l'argent ou les actions sont déjà réservés. Dans l'éventualité où le porteur de l'option de vente décide de lever l'option, le risque du vendeur est plus limité qu'il le serait dans le cas d'une option découverte.

OPTION DE VENTE À DÉCOUVERT

Position d'option de vente non couverte, où le vendeur ne détient pas une position à découvert sur les actions ou n'a pas déposé, dans un compte au comptant, les espèces ou quasi-espèces égales à la valeur de levée de l'option de vente. Le vendeur s'engage à acheter les actions à un prix donné si l'acheteur de l'option choisit de la lever. Le risque se limite à la valeur des actions que le vendeur doit acheter si l'option est levée.

OPTION DE VENTE

Contrat d'option donnant au porteur le droit de vendre, et obligeant le vendeur de l'option à acheter, un nombre précisé d'actions du capital-actions sous-jacent au prix de levée stipulé, au plus tard à la date d'expiration du contrat.

OPTION DU TYPE AMÉRICAIN

Contrat d'option qui peut être levé en tout temps entre la date d'acquisition et la date d'expiration. La majorité des options négociées en bourse sont du type américain.

OPTION DU TYPE EUROPÉEN

Contrat d'option qui ne peut être levé qu'à la date d'expiration.

OPTION SUR ACTIONS

Titre accordant au titulaire le droit d'acheter ou de vendre un certain nombre d'actions à un prix et dans un délai fixés d'avance; en général, une option vise 100 actions.

ORDRE À COURS LIMITÉ

Ordre d'achat d'une action à un cours donné ou moins, ou encore de vente d'une action à un cours donné ou mieux. Ainsi, on peut dire à un courtier d'acheter 100 actions de xyz Corp. à 8 $ ou moins ou de vendre 100 actions de xyz à 10 $ ou plus.

ORDRE AU MARCHÉ

Ordre de vente ou d'achat au cours du marché.

ORDRE FIN DE JOURNÉE

Ordre d'achat ou de vente qui fixe un prix pour le titre et qui reste ouvert jusqu'à la fin de la séance. Si aucune opération n'est effectuée parce que le prix voulu n'est pas atteint avant la clôture de la séance, l'ordre est annulé.

ORDRE STOP

Ordre de vente d'une action lorsque le cours descend à un niveau donné.

ORDRE VALABLE JOUR

Ordre d'achat ou de vente de titres qui expire automatiquement s'il ne peut être exécuté le jour auquel il a été donné.

ORGANISME DE PLACEMENT COLLECTIF

Fonds à capital fixe réglementé par l'Investment Company Act of 1940 des États-Unis. Ces fonds ont un nombre fixe d'actions négociées sur des bourses secondaires, de façon similaire aux actions de sociétés. Le cours du marché peut excéder la valeur liquidative par action, auquel cas on parle de prime. Lorsque le cours est inférieur à la valeur liquidative, on parle d'escompte. De nombreux fonds à capital fixe sont spécialisés, détenant des titres de sociétés d'un secteur d'activité, d'un pays ou d'une catégorie en particulier. Ces fonds sont généralement cotés sur des bourses américaines et étrangères.

P

PASSIF À COURT TERME

Somme payable au titre de salaires, intérêts, créditeurs et autres dettes, à moins d'un an.

PASSIF À LONG TERME

Montant payable au titre de contrats de location, du remboursement d'obligations et d'autres éléments à plus d'un an.

PERTE EN CAPITAL

Différence entre le coût net des titres et le prix net de vente, si ces titres sont vendus à perte.

PINK SHEETS

Liste quotidienne des cours acheteur et vendeur des actions négociées hors cote non incluses dans les listes quotidiennes d'actions négociées hors cote sur le NASDAQ, publiée par le National Quotation Bureau et utilisée par les maisons de courtage.

PIVOT

Prix établi comme étant important en raison de l'échec de pénétration du marché ou lorsqu'une hausse soudaine de volume s'accompagne de l'atteinte et du dépassement de ce prix.

PLAN DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES

Réinvestissement automatique des dividendes des actionnaires, sous forme d'actions supplémentaires de la société, souvent sans commission. Certains plans prévoient l'achat d'actions additionnelles à escompte par rapport au cours du marché. Les plans de réinvestissement de dividendes permettent aux actionnaires d'accumuler des actions à long terme en profitant de la moyenne d'achats.

PLANS DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES (PRD)

Plans offerts par de nombreuses sociétés permettant le réinvestissement des dividendes, parfois à escompte par rapport au cours du marché. De nombreux PRD permettent également aux actionnaires d'investir des liquidités supplémentaires. Les PRD sont habituellement administrés par la société sans frais pour les actionnaires.

POINT DE BASE

Se rapporte au rendement des obligations. Chaque point de pourcentage de rendement des obligations égale 100 points de base. Si le rendement passe de 7,25 pour cent à 7,39 pour cent, on dit qu'il a augmenté de 14 points de base.

POINT DE RUPTURE

Hausse du cours d'un titre au-dessus d'un niveau de résistance (généralement, son cours le plus élevé antérieur) ou baisse au-dessous d'un niveau de soutien (généralement, son cours le plus bas antérieur); interprété comme un mouvement qui se poursuivra dans la même direction; peut être utilisé par les analystes techniques comme indicateur d'achat ou de vente.

POSITION À COUVERT (OPTIONS)

Position d'option où le détenteur a exécuté une ou plusieurs opérations sur option, ce qui en fait un propriétaire ou détenteur d'option (le nombre de contrats achetés est supérieur au nombre de contrats vendus).

POSITION À COUVERT

Cas où une personne détient des titres. Le détenteur de 1 000 actions est dit à couvert de ces actions.

POSITION À DÉCOUVERT (OPTIONS)

Position d'option où l'investisseur est un vendeur net pour une série donnée d'options (le nombre de contrats vendus est supérieur au nombre de contrats achetés).

POSITION DE PLACE

Nombre de contrats d'options en cours au sein d'une Bourse ou d'une catégorie ou série donnée.

POST-MARCHÉ

Désigne les activités administratives d'une maison de courtage qui soutiennent la négociation d'actions et d'autres titres, sans inclure la négociation; inclut la confirmation écrite et le règlement d'opérations, la tenue de registres et les opérations visant à assurer la conformité aux règlements.

PREMIER APPEL PUBLIC À L'ÉPARGNE

Première offre de titres au grand public par une société; les titres d'un premier appel public à l'épargne sont la plupart du temps des valeurs de petites entreprises en quête de financement externe et d'un marché public. Les investisseurs qui achètent ces titres doivent généralement être disposés à courir un grand risque, en contrepartie de la possibilité de réaliser des gains appréciables. Le premier appel public à l'épargne d'une société de placement (fonds à capital fixe) comporte généralement une commission de placement constituant des frais d'achat.

PRIME

Cours d'un contrat d'option, déterminé sur la Bourse, que l'acheteur de l'option paie au vendeur pour obtenir les droits du contrat d'option.

PRIX DE LEVÉE

Prix par action auquel le titre sous-jacent peut être acheté (dans le cas d'une option d'achat) ou vendu (dans le cas d'une option de vente) par le détenteur de l'option, à la levée de l'option.

PROCURATION

Document visant à fournir aux actionnaires les renseignements nécessaires pour voter de façon éclairée sur des questions qui seront soumises au vote lors d'une assemblée des actionnaires; inclut des données sur les actions détenues par des initiés; les actionnaires peuvent confier leur procuration à la direction, et le font fréquemment, lui donnant ainsi le droit et la responsabilité de voter comme il est indiqué dans l'énoncé de la procuration.

PROSPECTUS

Document écrit officiel visant à vendre des titres qui décrit un projet d'entreprise ou les faits relatifs à une entreprise existante, et dont l'investisseur a besoin pour prendre une décision éclairée; les fonds communs de placement émettent des prospectus pour décrire leurs objectifs et les risques et pour donner d'autres renseignements essentiels.

R

RACHAT D'ACTIONS

Programme en vertu duquel une société rachète ses propres actions sur le marché libre, généralement lorsque les actions sont sous-évaluées; puisque le nombre d'actions en circulation est alors réduit, le cours des actions restantes a alors tendance à augmenter.

RANG DÉCILE

Rendement temporel, évalué sur une échelle de 1 à 10; le rang 1 signifie que le rendement d'un fonds de placement se situe dans la première tranche de 10 pour cent, alors que le rang 3 veut dire que le rendement se situe dans la tranche supérieure de 30 pour cent; le rang objectif compare tous les fonds correspondant à une même stratégie de placement; le rang général compare tous les fonds.

RAPPORT ANNUEL

Document annuel présentant la situation financière d'une société ouverte. Inclut une description des activités, le bilan et l'état des résultats de l'entreprise. En vertu des règles de la SEC, ce rapport doit être distribué à tous les actionnaires. Le formulaire 10-K en est une version plus détaillée.

RATIO COURS/BÉNÉFICE

Indique le multiple du bénéfice auquel se vend une action; calculé en divisant le cours par le bénéfice courant par action (compte tenu des fractionnements et regroupements d'actions); dans le cadre de ce calcul, le bénéfice par action est établi en divisant le bénéfice des 12 derniers mois par le nombre d'actions ordinaires en circulation. Un multiple plus élevé signifie que les investisseurs ont des attentes plus grandes quant à la croissance future et ont fait monter le cours de l'action.

RATIO COURS/CHIFFRE D'AFFAIRES

Établi en divisant le cours d'une action par le chiffre d'affaires par action (compte tenu des fractionnements et regroupements d'actions); le chiffre d'affaires par action correspond alors au quotient du chiffre d'affaires des 12 derniers mois sur le nombre d'actions en circulation.

RATIO COURS/VALEUR COMPTABLE

Compare le cours d'une action à la valeur de l'actif total moins le passif total (valeur comptable); calculé en divisant le cours par l'avoir des actionnaires ordinaires par action, compte tenu des fractionnements et regroupements d'actions.

RATIO DE LIQUIDITÉ GÉNÉRALE

Indicateur de la capacité à court terme de payer les dettes; établi en divisant l'actif à court terme par le passif à court terme; plus ce ratio est élevé, plus les liquidités de la société sont élevées.

RATIO DE LIQUIDITÉ RELATIVE

Indicateur de la vigueur ou de la fragilité financière d'une société, calculé en soustrayant les stocks de l'actif à court terme, puis en divisant la différence par le passif à court terme; également désigné ratio de liquidité au sens strict.

RATIO DE MARGE BÉNÉFICIAIRE

Indicateur de rentabilité calculé en divisant le bénéfice net par le chiffre d'affaires de la même période de 12 mois; le résultat est un pourcentage.

RATIO DETTE À LONG TERME/CAPITAUX PROPRES

Indicateur du levier financier; présente la dette à long terme en fonction des capitaux disponibles; calculé en divisant la dette à long terme par la somme de la dette à long terme, du capital-actions privilégié et du capital-actions ordinaire.

RATIO EMPRUNTS/CAPITAUX PROPRES

Indicateur du levier financier, compare l'actif provenant de créanciers à l'actif provenant des actionnaires; obtenu en divisant la dette à long terme par l'avoir des actionnaires ordinaires.

REGROUPEMENT D'ACTIONS

Réduction proportionnelle du nombre d'actions, mais non de la valeur des actions détenues par les actionnaires; ceux-ci conservent le même pourcentage d'actions qu'avant le regroupement. Par exemple, par suite d'un regroupement à raison de une action pour trois, les actionnaires détiennent une action par tranche de trois actions détenues auparavant; une société regroupe généralement ses actions afin d'accroître leur cours et d'attirer les investisseurs.

RENDEMENT (2)

Pourcentage de gain ou de perte d'un fonds de placement pour une période donnée, en supposant le réinvestissement de toutes les distributions.

RENDEMENT À LA DATE DE REMBOURSEMENT PAR ANTICIPATION

Taux de rendement d'une obligation ou d'un effet acheté et détenu jusqu'à la date de rachat par anticipation. Ce rendement n'est valable que si le titre est remboursé avant l'échéance. En général, les obligations peuvent être ainsi remboursées pendant plusieurs années et le remboursement par anticipation donne lieu à une légère prime. Le calcul du rendement à la date de remboursement par anticipation est fondé sur le taux d'intérêt nominal, la durée jusqu'à la date de remboursement et le cours du marché.

RENDEMENT À L'ÉCHÉANCE

Taux de rendement d'une obligation, d'un effet ou d'un autre titre à revenu fixe s'il est acquis et conservé jusqu'à la date d'échéance. Le calcul du rendement à l'échéance est fondé sur le taux d'intérêt nominal, la durée jusqu'à l'échéance et le cours du marché, en supposant que l'intérêt versé pendant la durée de l'obligation est réinvesti au même taux.

RENDEMENT ACTUEL

Dans le cas d'obligations ou d'effets, taux d'intérêt nominal divisé par le cours de l'obligation.

RENDEMENT DE L'ACTIF

Indicateur de rentabilité établi en divisant le bénéfice net des 12 derniers mois par le total de l'actif; le résultat est exprimé sous forme de pourcentage.

RENDEMENT DES CAPITAUX PROPRES

Indicateur de rentabilité établi en divisant le bénéfice net des 12 derniers mois par l'avoir des actionnaires ordinaires (compte tenu des fractionnements et regroupements d'actions); le résultat est exprimé sous forme de pourcentage.

RENDEMENT PRÉVISIBLE

Rendement exprimé sous forme de pourcentage et fondé sur le taux trimestriel le plus récent multiplié par quatre; le rendement est établi en divisant le dividende annuel par le cours de l'action.

RENDEMENT RÉEL D'UNE ACTION

Ratio du bénéfice par action, après le paiement des impôts et des intérêts sur la dette à intérêt fixe, sur le cours actuel de l'action; c'est l'inverse du ratio cours/bénéfice; correspond au bénéfice total pour 12 mois divisé par le nombre d'actions en circulation, divisé par le cours récent, multiplié par 100. Le résultat est exprimé sous forme de pourcentage.

RENSEIGNEMENTS D'INITIÉS

Renseignements pertinents au sujet d'une société qui n'ont pas encore été rendus publics. Il est illégal pour ceux qui détiennent ces renseignements de négocier des titres en conséquence, peu importe la façon dont ils ont obtenu les renseignements.

RÉSEAU DE COURTAGE ÉLECTRONIQUE (ECN)

Système électronique qui vise à éliminer l'intervention d'un tiers dans l'exécution des ordres entrés par un teneur de marché, en Bourse ou hors cote, et qui permet l'exécution complète ou partielle de ces ordres. Exemples d'ECN : ARCA, BRUT, CINN, ATTN et NTRD.

RETOUR

Mouvement des cours dans la direction opposée à la tendance précédente.

ROTATION

Fonds de placement : mesure de l'activité de négociation au cours de l'année précédente, exprimée sous forme de pourcentage de l'actif total moyen du fonds. Un ratio de rotation de 25 pour cent signifie que la valeur des opérations a représenté le quart de l'actif du fonds.

Finance : nombre de fois qu'un élément d'actif donné, comme les stocks, est remplacé pendant la période comptable, généralement un an.

Société : ratio du chiffre d'affaires annuel sur la valeur nette, représentant la mesure dans laquelle une entreprise peut croître sans l'apport de capitaux externes.

Bourse : volume des actions négociées, exprimé sous forme de pourcentage du total des actions cotées pendant une période donnée, généralement une journée ou un an.

ROTATION DES STOCKS

Ratio des ventes annuelles sur les stocks. Une faible rotation est un indicateur défavorable, de stocks excédentaires ou de ventes peu élevées.

S

SEC

Securities and Exchange Commission, le principal organisme fédéral américain de réglementation du secteur des valeurs mobilières.

SECTEUR D'ACTIVITÉ

Catégorie décrivant la principale activité commerciale d'une société; généralement établie en fonction du pourcentage le plus élevé du chiffre d'affaires.

SÉRIE

Options : tous les contrats d'option de la même catégorie comportant la même unité de négociation, la même date d'échéance et le même prix de levée. Actions : titres comportant des caractéristiques communes, comme les droits de propriété et de vote, les dividendes, la valeur nominale, etc. Dans le cas de nombreuses actions étrangères, une série peut parfois être détenue uniquement par les citoyens du pays où sont inscrites les actions.

SOCIÉTÉ DE PORTEFEUILLE

Société détenant suffisamment d'actions avec droit de vote d'une autre entité pour en contrôler la gestion et l'exploitation, au moyen de l'influence ou de l'élection de son conseil d'administration.

SOMMET ÉPHÉMÈRE

Hausse marquée et rapide d'un cours, suivie d'une baisse marquée et rapide; indicateur utilisé dans des graphiques et en analyse technique du cours d'une action et des tendances boursières.

STOCKS

Dans le cas de sociétés : matières premières, articles à vendre ou en cours de fabrication; les stocks peuvent être évalués individuellement selon différentes méthodes, y compris le prix de revient et la valeur marchande, ou collectivement par les méthodes de l'épuisement successif, de l'épuisement à rebours ou d'autres techniques. La valeur la plus basse est généralement utilisée afin d'éviter de surestimer le bénéfice ou l'actif. Dans le cas de sociétés de valeurs mobilières : titres achetés et détenus par un courtier ou un négociant pour la revente.

SYSTÈME DE COTATION «BULLETIN BOARD»

Système électronique de cotation des titres non cotés en Bourse et non négociés sur le NASDAQ.

T

TAUX DE RENDEMENT (ACTION)

Rendement indiqué représentant les dividendes annuels divisés par le cours actuel de l'action.

TAUX DE RENDEMENT (FONDS)

Rendement indiqué représentant le rendement d'une part de fonds de placement détenu pendant les 12 mois précédents; suppose que les parts sont détenues depuis 1 an; reflète l'effet des commissions de vente (au tarif en vigueur), mais non les frais de rachat.

TAUX D'INTÉRÊT NOMINAL

En ce qui concerne des obligations, effets ou autres titres à revenu fixe, taux d'intérêt stipulé, généralement versé deux fois par année.

TAUX OU TAUX DE RENDEMENT (OBLIGATIONS)

Taux d'intérêt, exprimé en pourcentage annuel, correspondant à ce que les fonds rapportent ou coûtent sur la durée du titre.

TÊTES-ÉPAULES

En analyse technique, configuration de graphique dans laquelle le cours d'une action atteint un sommet, diminue, s'élève au-dessus du sommet précédent, diminue encore, puis augmente encore sans atteindre le deuxième sommet, puis diminue une troisième fois. Le premier et le troisième sommet correspondent donc aux épaules, et le deuxième, à la tête de la courbe. Les analystes techniques estiment généralement que cette configuration est une indication baissière.

TITRE NÉGOCIÉ SUR LE MARCHÉ HORS COTE

Titre non négocié en Bourse, en général parce qu'il ne remplit pas les conditions pour être inscrit à la cote. Les courtiers négocient alors les uns avec les autres par téléphone, ou au moyen d'un réseau informatique, et leurs activités sont surveillées par la NASD. Voir aussi système de cotation «Bulletin Board»«Pink Sheets» et actions dites «Bulletin Board».

TITRE SOUS-JACENT

Options : titre susceptible d'être acheté ou vendu à la levée d'une option. Par exemple, l'action d'IBM est le titre sous-jacent d'une option d'IBM. 
Certificats d'actions étrangères : la catégorie, la série et le nombre d'actions étrangères représentées par le certificat.

V

VALEUR AU PAIR

Voir Valeur nominale.

VALEUR BOURSIÈRE

Valeur totale en dollars de la totalité des actions en circulation; nombre d'actions multiplié par le cours de l'action; il s'agit d'une mesure de la taille d'une société.

VALEUR LIQUIDATIVE

Valeur des placements d'un fonds. Dans le cas d'un fonds commun de placement, la valeur liquidative par part représente généralement le cours du fonds, sous réserve de frais possibles de vente ou de rachat. Dans le cas d'une société d'investissement à capital fixe, le cours du marché peut s'écarter sensiblement de la valeur liquidative.

VALEUR NOMINALE; VALEUR AU PAIR

Capital sous-jacent d'un titre. Valeur d'une obligation qui figure sur le certificat. Il s'agit presque toujours de la valeur à l'échéance de l'obligation. Elle ne constitue pas un indicateur de la valeur marchande actuelle. L'expression « valeur nominale » peut également s'appliquer aux actions ordinaires, mais n'a pas le même sens.

VALEUR-TEMPS

Partie de la prime basée sur le reste du temps à écouler avant la date d'expiration d'un contrat d'option; la valeur-temps correspond généralement à la différence entre la prime et la valeur intrinsèque.

VENTE À DÉCOUVERT

Vente d'un titre que le vendeur ne détient pas, mais qu'il doit racheter à un moment donné; vise à tirer profit de la baisse prévue du cours d'un titre. Si un investisseur croit que le cours d'une action est à la baisse, il peut emprunter des actions d'un courtier et les vendre. Il devra ensuite racheter les actions sur le marché libre. Par exemple, vous pouvez emprunter 1 000 actions de xyz le 1er juillet et les vendre 8 $ chacune. Puis, le 1er août, vous achetez 1 000 actions de xyz à 7 $ chacune. Vous avez réalisé un profit de 1 000 $ (moins les commissions et autres frais) grâce à la vente à découvert.

VENTE DE LIQUIDATION

Opération par laquelle le vendeur vise à liquider tout ou partie d'une position acheteur d'une action ou d'une série données d'options.

VENTE INITIALE

Opération par laquelle le vendeur a l'intention de créer ou d'augmenter une position à découvert dans une série d'options donnée.

VOLATILITÉ

Mesure du risque fondée sur l'écart standard du rendement d'un fonds sur trois ans; échelle de 1 à 9, un indicateur plus élevé manifestant un risque plus grand.