Les fonds communs de placement

Le monde des fonds communs vous ouvre de vastes horizons.

Les fonds communs procurent aux investisseurs un accès à des portefeuilles de placements diversifiés, gérés par des professionnels, moyennant des frais relativement peu élevés. Chaque fonds commun est essentiellement un ensemble réunissant différents types de placement, notamment des actions, des obligations, des bons du Trésor et d’autres titres. Parce que les sommes sont investies de manière collective, les investisseurs ont accès à de meilleures occasions que s’ils faisaient eux-mêmes leurs placements.

  • La gestion professionnelle des fonds : Chaque fonds est confié à une équipe de gestionnaires de portefeuille et d’analystes des placements qui recherchent et sélectionnent les placements appropriés pour ce fonds.

  • La diversification : La plupart des fonds regroupent différents types de placement, ce qui vous permet d’avoir accès à une variété d’industries et de secteurs d’activité, au Canada et ailleurs dans le monde. La diversification peut aussi contribuer à réduire les risques de votre portefeuille.

  • La souplesse : Vous pouvez intégrer des fonds communs dans des régimes d’épargne non enregistrés et des régimes enregistrés.

En règle générale, la plupart des fonds communs s’adressent aux investisseurs qui recherchent un potentiel de croissance à plus long terme. La valeur des fonds communs peut fluctuer, mais pas autant que des placements en actions ou en obligations.

Voici les points à examiner quand vous analysez différents fonds communs.

Les objectifs du fonds commun
À chaque fonds commun correspondent des objectifs de placement précis. Pour avoir une idée des objectifs d’un fonds commun, vous pouvez prendre connaissance de l’aperçu du fonds publié par la société gestionnaire. Par ailleurs, le prospectus renferme des renseignements plus détaillés sur le fonds et ses stratégies et objectifs de placement, en plus des autres précisions obligatoires en vertu des lois en vigueur.

Pour prendre connaissance de l’aperçu des fonds que nous vous offrons, nous vous invitons à consulter la page consacrée à la négociation des fonds communs dans le site de Scotia en directMD.

Notation des risques
MorningstarMC* note les risques des différents fonds communs selon un barème normalisé, en faisant appel à un outil de calcul pour évaluer les fonds sur des durées de trois, cinq et dix ans. Ce barème comprend des notes de risque représentées par des étoiles : de une étoile pour les fonds les moins risqués à cinq étoiles pour les fonds les plus risqués. Ce barème vise à donner aux investisseurs une idée du risque propre à chaque fonds et à leur permettre de mieux sélectionner ceux qui leur conviennent.

Frais de gestion
Vous devez bien comprendre les coûts et les frais associés à un fonds commun. En général, il existe deux types de coûts pour l’investisseur : les frais de gestion (exprimés sous la forme d’un ratio : le RFG) et les frais de vente. Pour en savoir plus sur ces frais, veuillez cliquer ici.

Valeur liquidative
Comme les fonds communs regroupent différentes valeurs mobilières, les nouveaux investisseurs ont parfois de la difficulté à évaluer le prix d’un fonds. La méthode la plus simple pour calculer le prix d’un fonds commun consiste à en établir la valeur liquidative. Il s’agit essentiellement de la valeur de l’actif en gestion du fonds, c’est-à-dire l’actif total moins le passif total. Parallèlement au cours d’une action, la valeur liquidative est généralement utilisée comme prix pour négocier les parts du fonds. Lorsque vous achetez ou vendez les parts d’un fonds commun, vous le faites généralement au prix correspondant à la valeur liquidative, qui est normalement calculée à la fin de chaque jour ouvrable.

Les fonds à revenu fixe
Comme leur nom l’indique, les fonds à revenu fixe visent à offrir aux investisseurs un taux de rendement constant et fixe. Ils sont généralement constitués de titres de créance, par exemple différents types d’obligations. Leur taux de rendement est essentiellement lié aux revenus d’intérêt qu’ils rapportent à intervalles réguliers sur les obligations en portefeuille.

Certains fonds à revenu fixe, comme les fonds d’obligations de sociétés à haut rendement, offrent parfois des rendements supérieurs. Cependant, rappelez-vous qu’ils peuvent aussi être plus risqués que les fonds d’obligations des gouvernements et les fonds d’obligations de sociétés de première qualité.

Les fonds du marché monétaire
À l’instar des fonds à revenu fixe, les fonds du marché monétaire investissent dans des titres de créance à revenu fixe, mais se veulent d’abord une option stable à plus court terme pour vos placements. Ces fonds peuvent regrouper des obligations gouvernementales, des bons du Trésor et d’autres titres à risque moindre.

Les fonds d’actions
Les fonds d’actions investissent dans un ensemble d’actions. Il existe toutes sortes de fonds d’actions; certains misent sur des actions canadiennes et mondiales tandis que d’autres, dans des actions de croissance et des actions sectorielles spécialisées. Les fonds d’actions sont généralement plus risqués que les fonds du marché monétaire et les fonds à revenu fixe, mais ils offrent également un meilleur potentiel de rendement.

Les fonds équilibrés
Ces fonds investissent à la fois dans des titres de créance et des titres boursiers, notamment des titres à revenu fixe et des actions. Parce qu’ils contiennent différents types de titres, les fonds équilibrés peuvent vous prémunir contre les risques plus élevés associés aux placements en actions et contribuer à réduire vos risques de pertes en général. L’actif est réparti en fonction de la stratégie et de l’objectif de placement du fonds. Plus les fonds sont dynamiques, plus ils comprennent un nombre élevé d’actions et inversement, plus ils sont prudents, plus ils comportent un nombre élevé d’obligations. Les fonds équilibrés sont généralement des placements plus risqués que les fonds du marché monétaire et les fonds à revenu fixe, mais ils sont moins risqués que les fonds d’actions.

Les fonds indiciels
Les fonds indiciels sont conçus pour suivre le rendement de différents indices boursiers, par exemple l’indice S&P et l’indice composé TSX. Comme ces fonds regroupent tous les titres d’un indice, plutôt qu’un sous-ensemble de titres, la gestion professionnelle se fait plus rapidement et leur RFG est alors inférieur à celui des autres fonds communs.

Les fonds de fonds
Les fonds de fonds investissent dans d’autres fonds communs. À la manière des fonds équilibrés, les fonds de fonds visent à diversifier les placements; ils sont toutefois différents, puisqu’ils sont diversifiés aussi bien dans leur style que dans leur philosophie de placement. Ces fonds ont généralement un RFG supérieur à celui des différents fonds communs.

Il s’agit des sommes versées à l’investisseur à même les bénéfices réalisés lorsque le gestionnaire achète et revend les titres du fonds. Il y a généralement deux types de distribution : les dividendes et les gains en capital. Tous les investisseurs doivent prendre connaissance de l’information essentielle sur les distributions et sur leur fiscalité. En tant qu’investisseur, il est important de vous renseigner sur les distributions applicables à vos fonds communs et de bien comprendre leurs incidences fiscales.

image

Vous souhaitez investir dans des fonds communs?

Ouvrez une session dans Scotia en direct, allez à l’onglet Cotes et analyses et cliquez sur « Fonds communs ». Vous y trouverez de nombreuses idées de placement dans les fonds communs.

Vous n’êtes pas encore client de Scotia iTRADE? Ouvrez un compte maintenant.