Introduction aux nouvelles émissions1

Les sociétés qui s'inscrivent en bourse le font pour diverses raisons, notamment afin de mobiliser les capitaux qui serviront à financer leur expansion ou d’autres activités commerciales ou encore, à rembourser leurs dettes.

Lorsqu’elles font leur entrée en bourse, ces sociétés émettent des titres dans le cadre d’un premier appel public à l’épargne (PAPE). Celles qui sont déjà cotées en bourse peuvent émettre des titres supplémentaires dans le cadre de ce que l'on appelle un placement secondaire.

Les histoires à propos d'investisseurs qui se sont enrichis grâce à des PAPE ne manquent pas. Or, une mise en garde s’impose. Les PAPE ne sont pas tous voués au succès. De fait, il s’agit de placements spéculatifs, qui ne conviennent pas toujours à tous les investisseurs. Bien que, dans certains cas, un PAPE puisse offrir des rendements exceptionnels, surtout quand les marchés montent, rien ne garantit que votre placement sera rentable.

Rappelez‑vous qu’investir dans une nouvelle émission, c’est comme acheter n’importe quel autre placement : il faut d’abord faire certaines recherches. Assurez‑vous de prendre connaissance du prospectus ou de l'offre de souscription, lesquels renferment des renseignements essentiels sur la société émettrice et l'émission de titres.

Les titres d'une nouvelle émission achetés par l’entremise de Scotia iTRADEMD sont offerts sans commission.

Prise ferme et placement négocié

La convention de prise ferme est un engagement de la part d'un groupe de placeurs (aussi appelé «syndicat de prise ferme») qui s'engage à acheter tous les titres de l'émission auprès de la société. Par la suite, tous les membres du groupe de placeurs revendent les titres aux investisseurs individuels, comme vous, à un prix préétabli.

Dans un placement négocié, le groupe de placeurs ne s’engage pas à acheter immédiatement tous les titres de l'émission auprès de la société. L'émission est offerte à un prix préétabli, dans une fourchette de prix indicatifs ou même à un prix inconnu auquel cas le prix sera fixé d’après la conjoncture du marché. Dans les placements négociés, l'émission est habituellement offerte durant une période de plusieurs jours ou de plusieurs semaines, aux investisseurs potentiels par les placeurs, qui vendent les titres dans la mesure du possible.

Placer une indication d’intérêt

L'indication d’intérêt permet d’exprimer une intention ferme d'acheter un nombre précis de titres d'une nouvelle émission, sous réserve de la réglementation applicable aux valeurs mobilières.

Que se produit-il si, dans une émission de titres, la demande dépasse l’offre?

Le fait de placer une indication d'intérêt ne garantit pas que vous pourrez acheter les actions émises, puisqu’elles sont attribuées selon le principe du premier arrivé, premier servi. Lorsque vous placez une indication d’intérêt, vous devez accepter que votre ordre soit exécuté intégralement, en partie ou pas du tout. Une fois l'attribution terminée, vous recevrez par courriel une confirmation contenant les détails de votre ordre.

Ce que vous offre Scotia iTRADE

Scotia iTRADE participe chaque année à des centaines de nouvelles émissions au Canada. Notre offre couvre de nombreux secteurs et s’étend à la technologie, à l’agriculture, aux produits de base et aux soins de santé, entre autres. Nous offrons également un large éventail d’actions privilégiées, d’actions ordinaires, de parts de fiducies, de parts de sociétés en commandite et de débentures convertibles, et bien d’autres valeurs.

Pour en savoir davantage, ouvrez une session pour accéder à votre compte Scotia iTRADEMD et consultez la rubrique Centre de PAPE et de nouvelles émissions à l’onglet Négociation. 
Vous n’avez pas de compte? Ouvrez-en un dès maintenant.